ISEM-IBCG : « ABUS DE CONFIANCE »

Les étudiants en licence professionnel du groupe universitaire ISEM-IBCG sous la tutelle de l’université de Douala sont aux abois. Après un cursus académique d’un an. Ils sont toujours sans parchemins 7 mois après la fin de leurs études.

Voici, plus de 7 mois que les étudiants en licence promotion de 2014-2015 du groupe ISEM-IBCG sous la tutelle académique de l’université de Douala sont aux abois. Cette promotion jusqu’alors n ‘a toujours pas reçu de la main de leurs dirigeants les parchemins devant faire d’eux des étudiants au cursus Bac+3 après avoir passés une année sur les bancs.

 

De nombreux étudiants, de toutes les filières de cet institut sont confrontés à une absence criarde de communication de la part de la direction générale du groupe. Lors de la dernière rencontre qui remonte au mois de Mai 2016, et la seule jusque là ,le Directeur de l’institut ainsi que de son collaborateur Mr Hefou ,ont fait savoir aux étudiants présent que l’informaticien de l’ESSEC « a prit la poudre d’escampette, s’envolant pour le Canada ,et a pris soins de verrouiller ainsi tout le système informatique où se trouve toutes les données relatives aux notes des étudiants » étant sous la tutelle académique de l’ESSEC de Douala selon le directeur générale de l’institut

 

Il faut dire que le groupe n’est pas à son premier coup. Les étudiants de la filière marine marchande se trouvent également dans le même cas de figure. Que se passe t-il au juste au sein de cet institut universitaire ? Aucune information exacte ne filtre. Les étudiants ne savent plus à quel sein se vouer. La seule manière de mettre la pression au groupe est pour les étudiants de contacter les medias.

 

Lors de la fameuse rencontre avec les étudiants, des délégués ont été priés de compléter une liste de noms de personnes devant se rendre auprès du directeur de l’ESSEC pour trouver une solution à ce problème qui n’a que tant duré. Et d’après les témoignages des étudiants qui requièrent l’anonymat, « pas de nouvelles, aucune rencontre n’a eu lieu avec le directeur de l’ESSEC jusqu’à ce jour ».

 

Les responsables n’ont qu’un seul mot à la bouche « attendre ». Il faut signaler que ce désagrément occasionne de sérieux problèmes aux étudiants qui souhaitent postuler dans des structures qui réclament des diplômes avec Bac+3. Et même si il faut dire que la recherche d’emploi au Cameroun est une affaire de réseautage, il n’en demeure pas moins que la preuve d’une licence, du dernier diplôme est requis pour postuler dans une entreprise.

 

Le temps passe, après s’être acquitté d’une pension qui s’élève à plus de 600.000 FCFA, une telle attitude du groupe universitaire doit être dénoncée. Cela révèle d’une grande « escroquerie » sinon que dire !

 

Des étudiants sont en droit de se plaindre car ils ont rempli leur part du contrat ; au groupe ISEM-IBCG de remplir la sienne aujourd’hui.

La nouvelle promotion 2016-2017 est déjà lancée ; que se passera t-il pour ceux là ? Vont-ils à leur tour être victime de cette situation que l’on qualifierai « d’abus ».

 

Et pourtant, ISEM-IBCG demeure un institut reconnu par le ministère de l’enseignement supérieur du Cameroun. Comparé à tous les autres instituts, jusqu’à cet instant c’est le seul institut qui retient encore captifs ses étudiants de licence professionnelle, promotion de l’année académique 2014-2015. Des étudiants obligés de se contenir, contraint de subir la mafia de cet institut sous tutelle de l’ESSEC de douala. Qui dira combien de temps encore doivent attendre les étudiants pour rentrer en possession de leur parchemin ? C’est là une histoire à suivre de près.

Publicités

7 réflexions sur “ISEM-IBCG : « ABUS DE CONFIANCE »

  1. bonjour!
    j’écris avec un cœur enlarmé les étudiants de toutes les Séries confondues même le plus bas niveau d’étude professionnel dont droit à leur parchemin voire le relevé de notes mon époux marche dépuis quelques jour à la direction pour obtenir son relevé de note vous savez combien on lui demande? 20000frs (vingt mille franc) ou vont mes frères camerounais euchhhhhhhhhhhhhh!

    J'aime

    1. Ça c’est la meilleure!!! Quelqu’un dépense d’abord environ 700.000 de scolarité l’année,et ils osent lui demander 20.000f!!! C’est quelle histoire ça. Ils sont là à se construire les vies de luxe en ayant les maisons partout et ils ne permettent pas que les autres fassent leur vie !!! Dieu les voit

      Aimé par 1 personne

    2. Salut madam svp je me nom Kadija et j’aimerais savoir si le parchemin de votre époux a été remis et un conseil paraport a isem ibcg je voudrait m’inscris laba donc vos consiel vont l’aide.merci

      J'aime

  2. Chaque année c’est pareil. Nous alors ça fait déjà deux ans que nous sommes en attente de nos relevés et diplômes. Toutes les années c’est la même explication d’un coup l’informaticien dun autre la fgi est en congés. Nous sommes fatigués de nous plaindre sans résultats. Eux par contre n’ont aucun problème ça n’empêche qu’ils continuent à faire des pubs et fonctionner comme ci de rien n’était. Après avoir payé toute la scolarité et tous les autres frais. Je me demande s’ils ont réellement l’agrément. Car il y’a un truc qui cloche.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s