Galerie MAM: Comment comprendre et apprendre ce qu’est l’ART CONTEMPORAIN

Il n’y a pas qu’ailleurs, où sous d’autres cieux que l’on peut avoir accès à des galeries aussi diverses soient elles. À Douala, au quartier administratif Bonanjo, un espace ouvert, et en plus gratuit est dédié à l’art contemporain. C’est l’oeuvre de la Galerie MAM. Qui a su trouver sa place. Elle est située à l’intérieur du consulat du Sénégal. J’y étais par curiosité, et je vous en parle.

De quoi s’agit-il encore? j’avoue que , personnellement, et d’ailleurs comme pour de milliers de Camerounais, dont la première préoccupation est non pas d’aller voir des schémas incompréhensible qu’un individu a pris soins de mettre en exergue, qui ne parle pas toujours à un public non-initié mais bien d’assurer sa survie. Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’à Douala, il pouvait exister une Galerie permanente. C’est la raison pour laquelle, certains pensent tout d’abord à leur pitance quotidienne. j’entend par là, à leur pain quotidien. Les habitudes ont la peau dur, c’est vrai. Et du coup, à tord ou à raison, on se dit que toute cette histoire est réservée à une certaine catégorie de personnes; à l’élite. Et si cette perception est celle du plus grand nombre, c’est bel et bien dommage. Je suis de ceux qui pense que l’art doit pouvoir être un vecteur de cohésion dans une société et que cela n’est pas l’affaire d’une catégorie de personnes, même si pour la plupart du temps, cette catégorie, est celle qui sponsorise. Il n’en demeure pas moins que l’art doit être la chose de tous. Et libre choix aux uns et aux autres de pouvoir choisir, ce qui les intéresse.

Ce qu’il faut en outre savoir, est que l’art contemporain dont il est question ici n’est pas une notion abstraite. Et grâce à l’ingéniosité de certains artistes Africains tels que Alain Ngann, je le cite pour une question de préférence nationale, nous avons la possibilité de comprendre ce qu’est l’art contemporain. Je ne vous ferai pas un cours de littérature sur l’art, mais grâce à son exposition que j’ai malheureusement raté et que je comptais voir, car j’ai pu lire que son exposition se terminait le 1er février 2018, vous comprendrez aisément qu’en fin de compte, notre esprit peut s’ouvrir à cet univers. Il est loin des clichés selon lesquels, l’art contemporain est abstrait, inintéressant, voir incompréhensible. Alain Ngann, lui m’a particulièrement réconcilier avec, et je dois dire en général que l’art contemporain Africain, est le meilleur moyen de comprendre et d’apprendre. Il est plus explicite, très peu abstrait, très souvent proche de notre biotope.

 

Comme toujours, c’est lors de mes multiples recherches que je tombe sur un article parlant de l’exposition d’Alain Ngann,le monde Afrique pour être plus précis; à la galerie MAM. Bien avant, il est vrai, j’avais vu plusieurs photos ayant trait à son expo sans pour autant y jeter un coup d’oeil franc. Il s’agissait de photos d’Albinos qui ont bien entendu fait le tour des réseaux sociaux, une exposition qui milite, pour une meilleure intégration des Albinos dans notre société. Face à une telle thématique, qui peut dire qu’il ne comprend pas grand chose? Ne serait-ce pas là, faire preuve de mauvaise foi, que de prétendre le contraire? Il faut le dire, j’ai à ce moment manqué le coche ou raté le coche, c’est à votre convenance, et je compte bien me rattraper en parlant, du moins en vous montrant un aspect à travers cet artiste, un des pans de l’art contemporain. En me rendant d’ailleurs à la galerie MAM, j’avais bon espoir de pouvoir admirer son travail, mais malheureusement, tel ne fut pas le cas. Ceci étant, par le pouvoir des médias sociaux, nous pouvons ensemble visiter la galerie et admirer ce talentueux artiste en même temps.

La Galerie MAM expose Alain Ngann

Photo By Galerie MAM
Photo by Galerie MAM

 

Je vous présente ainsi donc l’exposition d’Alain Ngann, à la Galerie MAM qui présentait son travail au public en compagnie du gratin camerounais.

Pour le journal Lemonde.fr Alain Ngann « rend sa dignité aux albinos »  à travers cette exposition

 

L’art Contemporain est accessible à tous

Du point de vu de notre ère géographique, il est ainsi plus aisé de comprendre l’art contemporain. Pourquoi est-ce que je le dis? Pour la simple et unique raison, que si nous prenons l’exemple de l’exposition du photographe Alain Ngann, nous comprenons et apprenons aisément que l’art contemporain du point de vue de l’Afrique est la retranscription artistique de notre vécu au quotidien. À travers son exposition, que nous dit Alain Ngann? N’est-ce pas là, une interpellation à plus de tolérance vis-à-vis de celui qui n’est pas comme nous, de celui qui est différent? L’art est au service de la société et donc, nous interpelle d’une façon ou d’un autre. Bien entendu il y en a qui aime la musique et se font également interpeler par celle-ci, choisisse ce canal; d’autres par contre apprécient le visuel, et l’art contemporain est le moyen de pouvoir entendre mais par le biais de photos, et diverses représentations matérielles, le message à nous adressé. Alors pourquoi se mettre des barrières? Et se dire que tout compte fait, ce pan de l’art qu’est l’art contemporain ne s’adresserait qu’à une supposée élite? L’art est une affaire de tous. Il faut pouvoir se l’approprier.

Eh oui, la Galerie MAM, est une opportunité en or pour découvrir l’art contemporain sous le prisme des artistes Africains. On comprend aisément ce qu’ils souhaitent véhiculer. On  peut admirer notamment, à travers leurs oeuvres, le talent qui est le leur. En ce qui me concerne, j’aime tout ce qui est beau, et qui plus est lorsque cette beauté, ne manque pas de véhiculer un message. Je pense, à mon humble avis, que ce n’est que par là que de nombreux Camerounais pourront s’approprier l’art contemporain, et être à même, comme on le fait avec la musique de pouvoir dire véritablement ce qu’ils pensent de tels ou tels artistes d’art contemporain. On le voit, sur les réseaux sociaux notamment, l’ampleur avec laquelle les Camerounais apprécient tel artiste musicien au détriment de l’autre. Pourquoi pas pour l’art contemporain?

Il est juste et bon que l’art contemporain se démocratise, cesse d’être une affaire d’illuminés, ou que dire d’initiés. Je suis pour la démocratisation de l’art. On doit pouvoir entrer le coeur et l’âme en paix, lorsque l’on se rend dans une galerie, fut-elle la plus huppée de la ville, et peu importe qui expose. On doit pouvoir donner son avis, être capable d’y apporter, une critique constructive, créer des pages dédiées à l’art contemporain et à ce qui s’y fait. Il est temps de changer cette vision qu’on plusieurs personnes de ce milieu. Il est temps d’enterrer les clichés, en ce qui concerne l’art contemporain et précisément Africain. Les artistes Africains et Camerounais en particulier ont du talent, Ils doivent pouvoir, avec leurs chef-d’oeuvre, se faire connaitre du grand public. Est-ce normal que seul lemonde.fr soit l’article qui parle d’Alain Ngann , ou du moins soit répertorié en tête des recherches? Nous devons autant que faire ce peu, mettre en avant, ceux qui font la fierté de notre pays le Cameroun.

Vous pouvez visiter la Page Facebook de la Galerie MAM en cliquant sur le l’Image

26993737_375264232885124_586216867708704842_n
Galerie MAM

Source : Marc Ghislain, Social Media Cameroun

Publicités

Une réflexion sur “Galerie MAM: Comment comprendre et apprendre ce qu’est l’ART CONTEMPORAIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s